La Japan House sur l’avenue Paulista

La communauté japonaise est très importante au Brésil, son immigration a débuté à la fin du XIXe siècle et les japonais sont bien intégrés au melting-pot brésilien. De ce fait, on trouve à Sao Paulo de nombreux restaurants de sushis, un quartier Liberdade où se procurer les ingrédients de la cuisine japonaise et asiatique, etc, et enfin la Japan House, que nous avons visitée dimanche.

C’est un endroit très original dans son architecture, un centre culturel qui propose des lieux d’expositions, un restaurant, et une bibliothèque riche en ouvrages sur l’histoire, les traditions et l’art de vivre japonais. 

Nous y avons vu l’installation de mousse de savon de l’artiste Kohei Nawa dans une lumière bleue, au rez de chaussée. 

Au premier, une expo photos Satoyama réunit le photographe brésilien Sergio Coimbra et le chef japonais Yoshihiro Narisawa, deux étoiles Michelin à Tokyo, le premier photographiant les assiettes épurées et sophistiquées de ce grand Chef, qui cherche, par sa cuisine, à se reconnecter à la nature.



L’institut Butantan 

Aujourd’hui visite de l’Institut Butantan à Sao Paulo.

Cet institut possède une collection incroyable de serpents, d’araignées et autres. C’est le centre brésilien, internationalement reconnu, de recherches sur les venins de serpents et le développement de sérums et de contre-poisons, en cas de morsure de serpents ou d’autres animaux. 

C’est une visite très instructive car on y voit des spécimens impressionnants et on y apprend aussi, qu’au Brésil, il ne faut surtout pas sortir des routes goudronnées, aller se promener dans la forêt, cueillir des fleurs, ni faire pipi derrière un arbre. 

Et en cas de morsure, la seule chose à faire est d’aller en marchant (pas en courant) dans l’hôpital public le plus proche, car ce sont les établissements publics (et non privés) qui détiennent les sérums. 

L’Institut Butantan possède un petit hôpital d’une dizaine de lits qui accueille les cas extrêmes, l’hôpital Vita Brazil, du nom du chercheur brésilien qui a inventé les premiers sérums avec le scientifique français Calmette. Cet hôpital est accessible en hélicoptère en cas d’urgence!



 CEASA : Le plus grand marché de gros d’Amérique du Sud 

Hier, j’ai découvert au sein du CEASA, le plus grand marché de produits en gros d’Amérique du Sud, le marché aux fleurs de Sao Paulo, qui se tient deux fois par semaine, le mardi et le vendredi, et qui est ouvert au public. 

Des fleurs en quantités, de très nombreuses variétés, du feuillage à profusion, un grand choix de plantes, mais étonnamment peu de fleurs exotiques, et des prix vraiment très bas. 

Petit aperçu…

Feira à Pinheiros 

Aujourd’hui c’était la fête dans notre quartier de Pinheiros. Tout le monde était dans la rue. Une ambiance de folie. Les restos, les bars, des marchands de produits locaux, tous pris d’assaut. 

De la musique et encore de la musique : du reggae, du brésilien, du japonais, et les Beatles…. Tout le monde chante, danse, les amoureux s’embrassent dans la rue (je n’avais pas vu ça depuis des lustres ni en France ni ailleurs) et la bière coule à flot !

Quelle ambiance et quelle joie de vivre dans ce pays !

Holambra

Aujourd’hui, visite de Expoflora, a 150 km de Sao Paulo, à Holambra.

Cette petite ville a été fondée par des hollandais qui se sont installés là dans des maisons de brique, qui leur rappellent leur pays et qui ont fait ce qu’ils savent faire le mieux : faire pousser des fleurs…

Holambra c’est la contraction de Hollanda + America + Brasil ! Fallait y penser !

À Expoflora, sorte de foire grand public, on a vu des compositions florales magnifiques avec un nombre incroyable de fleurs, une fanfare hollandaise en costume traditionnel qui jouait des airs de samba, et un nombre incalculable de brésiliens venus goûter les spécialités locales..par 35 degrés et un soleil de plomb.. une journée formidable…

Retour sur les compos :

https://ameriquedusud.blog/






Pinheiros le samedi

Nous habitons donc Pinheiros, quartier traditionnel qui se modernise progressivement mais qui a su garder, pour le moment, une âme de village bien chaleureuse. Nous avons visité aujourd’hui le marché de Vila Madalena, Beco do Batman et son street art, et la Brocante de Praça Benedito Calixto, tout à pied depuis chez nous, 9 km…. 

Le Marché 


Beco do Batman 


Praça Benedito Calixto