L’hôtel The Bricks à Buenos Aires

Lors de notre séjour à Buenos Aires en janvier dernier, nous avons découvert le MGallery by Sofitel The Bricks, dans le fameux quartier de Recoleta.

Cet hôtel élégant et raffiné offre des chambres très confortables décorées avec soin, un salon bibliothèque, un hall de réception immense doté d’un escalier spectaculaire, qui accueille des œuvres d’art contemporain. Le restaurant, une très bonne table, propose une cuisine argentine très actuelle et un excellent petit-déjeuner. Un jardin, une piscine chauffée ainsi qu’un centre de remise en forme en font l’hôtel idéal pour visiter la Capitale Argentine.

En effet, il est parfaitement bien situé face au Mall Patio Bullrich, à deux pas de la très huppée Avenue Alvear, des principaux musées de la ville, du couvent et du Cimetière de Recoleta qui abrite la tombe d’Eva Perón, et non loin des quartiers des théâtres et des Milongas de tango.

Un véritable coup de cœur !

Buenos Aires et le tango

Le tango est né a la fin du XIXeme siècle sur les rives du Rio de la Plata, entre Argentine etUruguay.

Aujourd’hui, Buenos Aires est la capitale du tango, chanté, dansé, au son des orchestres et du bandonéon. Des cabarets, des spectacles, des écoles de danse y sont consacrées, à tous les coins de rue, partout on danse le tango !

Le morceau le plus célèbre est sans aucun doute La Cumparsita, qui a donné son nom au plus célèbre et plus typique « tango bar » de Buenos Aires.

Le tango, le tango argentin, C’est l’âme de Buenos Aires !

Buenos Aires, éblouissante !

C’est un véritable coup de cœur que nous avons eu pour cette ville ! Nous y étions venus lorsque nous étions à Tahiti, en 2004, et notre excellent souvenir s’est confirmé lors de ce séjour.

Cette ville, qui s’est développée d’abord grâce à l’élevage des bovins et des chevaux puis au commerce et à l’arrivée du chemin de fer, a connu un essor incroyable au XIXeme siècle.

Les urbanistes espagnols l’ont dotée d’un plan à angles droits avec de larges avenues et de grandes places. Puis des architectes de renom ont construits de très beaux hôtels particuliers, des grands magasins à la parisienne, des cafés célèbres et le plus grand théâtre d’Amérique du Sud, le Théâtre Colon, qui rivalisait alors avec les plus grands théâtres du monde. On imagine facilement l’effervescence qui y régnait alors.

Aujourd’hui, tout cela en fait une ville très aérée à la circulation fluide, et aux parcs et espaces verts omniprésents.

À côté de ce centre ville, ce sont aussi développés de nombreux quartiers typiques, construits par les immigrés venus d’Europe, les espagnols et les italiens, comme La Boca, San Telmo, et le jamon et les pizzas, y sont délicieux…

Mais l’âme de Buenos Aires et de ses habitants, les portenos, est indiscutablement dans le tango, qu’on retrouve dansé à tous les coins de rue.

N’oublions pas non plus la viande, les grillades, le vin argentin qui sont excellents ainsi que la gentillesse de la population !

Seul bémol, tout y est cher, et même plus cher qu’en Europe, les prix élevés étant dus à l’inflation et aux différentes crises économiques.