Paraty

Paraty est une petite cité coloniale située au bord de la mer entre Rio de Janeiro et Sao Paulo, sur la Costa Verde.

Elle s’est développée au XVIeme siècle, alors qu’elle était le port de départ des galions, chargés d’or et des richesses d’Ouro Preto et du Minais Gérais, vers le Portugal.

Puis Rio lui a été préférée et elle est tombée dans l’oubli. C’est pourquoi le centre ville historique est parfaitement bien conservé avec ses maisons élégantes, peintes en blanc aux boiseries colorées, ses églises baroques, ses rues pavées et sans voiture, son canal et son accès sur la mer et sa végétation tropicale.

Aujourd’hui, les petites boutiques, les ateliers d’artistes, les pousadas coquettes et quelques bons restaurants occupent les ruelles du centre ville, sans oublier les vendeurs ambulants de pâtisserie.

Ouro Preto ou Vila Rica

La ville d’Ouro Preto, ou son nom ancien Vila Rica, est une petite ville charmante à visiter, mais aussi très fatigante car construite sur de nombreuses collines.

Nous avons passé trois jours à monter et descendre des petites rues, sur des pavés d’époque, irréguliers ou glissants, et d’innombrables escaliers… autant être prévenus, il vaut mieux être bien chaussé !

Mais la balade vaut vraiment le coup car la ville est très pittoresque et le panorama exceptionnel !!!

Ouro Preto

Ouro Preto, dans la Région du Minas Gérais, s’est développée au XVII et XVIII siècles suite à la découverte d’or dans son sous-sol.

De nombreuses mines artisanales ont été créées et exploitées par les Portugais, qui s’accaparaient l’or, l’argent et les minerais précieux et développaient l’esclavage par la même occasion.

La quantité énorme de roches excavées et la richesse procurée par l’or et l’exploitation des mines ont permis le développement de la région et la construction d’églises par les ordres religieux qui venaient évangéliser le nouveau monde.

Aujourd’hui, Ouro Preto et d’autres villes du Minas comme Mariana, Congonhas, Tiradentes, Sabará sont le témoignage de cette époque et offrent aux visiteurs un voyage dans l’art baroque et rococo religieux par un nombre impressionnant d’églises qui n’ont rien à envier aux églises du vieux continent.